Lieux d'ombres

2011 - 2013

" Les animaux qui s’affrontent à l’homme gagnent la lutte. Toutefois ils ne terrorisent pas le spectateur car ils demeurent décoratifs. Comme l’être humain, ils ne sont que la plus minuscule partie d’une création infiniment ouverte que les images figent pour nier le passage du temps.
Raphaëlle Pia, 2012

"... les lignes de force deviennent linéaments, tandis que la couleur et les écoulements se font carnation. Vie organique d’une nature approchée ou appropriée, apport d’un registre à l’autre registre, métamorphose dissolvant les oppositions: « gestes d’eau », dirait l’artiste ; « coulures d’arbres », pourrait-on ajouter...."
Elisabeth De Franceschi, 2009